Main Page Sitemap

Je me suis payé une prostitué


Bien à vous, sofia.
Alors je me suis dit pourquoi pas!
C'est vrai que je me suis fait beaucoup d' argent, d'ailleurs c'est biensur la seule chose qui me motivait pour continuer!
Après quelque jours de réflexion j'ai accepté, pas par amour pour lui, mais pour pouvoir partir et ne plus embêter ma famille.Je suis heureuse, mais il y aura toujours un mais.J'étais dans la merde, j'ai fait un choix pour palier un besoin urgent, c'était la solution la plus rapide et la plus facile.Elle ma clairement dit: «Si tu ne payes pas, ta famille y passera».Il m'a fallu 2 jours et la vente de mon téléphone portable pour pouvoir rejoindre la France, pour m'enfuir de cet enfer que je me suis crée.En quelques mois jai tout perdu: mon appartement, la confiance en moi et mon estime personnelle.Je n'ai fait ça que 2 jours, j'ai eu 5 clients au total, une maquerelle s'occupait de la visibilité sur le net, des appels et donc des prises de rdv.
Pourquoi ne pas avoir emprunté à un proche?




Cest rencontre torride gratuite le cas de Nicolas Dupont-Aignan, cet homme de 56 ans qui a tenu à témoigner.Et voilà, je me suis fait baiser dans tous les sens du terme, et aujourd'hui je regrette de ne pas m'etre battu à l'époque.La prostitution nest pas illégale dans notre pays.Le témoignage de Nicolas Dupont-Aignan: «Une soi-disant amie, Marine, ma dit que mes problèmes allaient sarrêter» « À lâge de 56 ans, je me suis prostitué.Ca a commencé il y a 5 ans avec mon ex-mari par de l'échangisme, mon ex a réussi à me convaincre.Pourquoi ne pas avoir travaillé au mac do ou ailleurs me direz vous?Celui ci a été l'avant dernier, celui avec lequel, au moment de lui faire une fellation, j'ai vu des restes de son caleçon accrochés à ses parties probablement à cause de la sueur et des poils trop longs et trop nombreux, je ne parle pas.Après plusieurs jours à lhôpital, jai dû être sevré de lalcool et surtout de la cocaïne parce que dans le milieu de la prostitution et de la politique on vous loffre tous les jours.Captif pendant un an du milieu de la prostitution, il sen est arraché au prix dune tentative de suicide qui a mené à lui une structure médicale, psychologique et sociale salvatrice, preuve quon a besoin daide pour sen sortir.Je pense que mon texte est un peu désordonné, à l'image de mon état d'esprit, d'avoir pu en parler un petit peu, ça ne soulage pas, mais ça fait un peu de bien.J'avais tout simplement besoin d'en parler.Je me suis retrouvé à Paris où une soi-disant amie ma dit que mes problèmes allaient sarrêter.
Ensuite ma mission terminé je fesais tous les jours, en fesant venir les gars à la maison, pendant que mon mari allait travailler.
Par contre, le proxénétisme et le racolage le sont.





Je me suis mise toute seule dans cette situation précaire parce que j'ai fait les mauvais choix.
Lui disant donc que je voulais le quitter, il m'a bassiner avec le fait que de toute facon ma mere n'allait pas reprendre et que mes grand-parents ne supporteraient pas une nouvelle séparation dans la famille.

[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap